Aventures picardesques du Potager enchanté

Chaque année en mai, a lieu pour nous un rendez-vous incontournable : Manga Creil et virtual game, à Creil, en Picardie. Ce fut la convention test pour notre nouveau meuble de présentation !

Que je vous explique un peu. Nous avons eu il y a quelques temps une révélation : la décoration sur notre stand manquait singulièrement de hauteur. Il fallait remédier à ça. Dans un premier temps, nous avons créé des montants d’étagères pour nos boucles d’oreilles, montants que vous avez pu découvrir à Paris Manga et que nous avons oublié dans le tram au retour ! Nous les avons refaites et les avons terminées la veille, avec quelques améliorations pour avoir plus de stabilité. Les Creillois n’ont pas eu la chance d’en profiter, car nous les avons oubliées à la maison ! (Et oui, on ne se refait pas !)

Mais revenons-en à nos moutons. Pour que ce soit pratique, il faut que les éléments de décor soient facilement montables, démontables et transportables. Chidori et Midori avaient repéré un petit meuble qui leur semblait bien. En voyant la photo, je leur ai dit qu’on pouvait certainement le faire nous-mêmes. Elles ont un peu douté, mais j’ai insisté en disant que j’en étais capable, et qu’après tout, on avait rien à perdre si on échouait. Elles étaient partantes.

Donc, après avoir surfé un peu sur Internet, et après s’être réunies pour discuter de la taille du meuble, j’ai fait un petit plan, pour obtenir les dimensions manquantes de certaines pièces. Les cours de géométrie m’ont été d’une grande aide et j’ai soudain compris ce que les profs voulaient dire quand ils nous rabâchaient que les maths nous servaient dans la vie de tous les jours (et pourtant, j’étais très sceptique à l’époque).

J’ai ensuite fait un passage à Castorama pour acheter ma planche de bois et j’ai demandé au gentil monsieur de l’atelier de me découper plusieurs petites planches dedans. Quand il a vu le schéma que je lui avais préparé, il était impressionné ! Mais tout ça, c’était la partie facile.

Le gros du boulot est venu après. Car les différentes pièces du meuble s’imbriquent les unes dans les autres par un système d’encoches. Alors j’ai dessiné les repères sur les planches, et Midori et Chidori sont venues chez moi pour le découpage. Midori ne voulait pas que je manie la perceuse et la scie sauteuse toute seule. Un accident est vite arrivé, surtout que je n’avais jamais manié ces outils de ma vie ! Mais avec les indications de mon père et un peu de jugeote, j’y suis arrivée et j’ai même trouvé cela marrant !

La seule qui a failli mourir dans cette aventure, c’est Midori. La pauvre n’a pas vraiment supporté la sciure de bois qui volait dans tous les sens. On a bien cru qu’on allait la perdre.

Au final, après quelques modifications de dernière minute et un finissage au papier de verre, le meuble était prêt ! TADAAAA !

C’est la cinquième ou sixième année que nous allons à Creil. Nous pouvons donc dire que nous sommes des habituées. On pique la voiture de mon père (avec son consentement), on se gare au même endroit, et notre stand est toujours à la même place ! Bref, c’est une affaire qui roule.

 
 
 

Les Creillois et les Creilloises sont toujours aussi sympathiques et chaque année, la convention semble s’étoffer. Cette année, le conseil départemental était de la partie et avait prêté un bus pour les animations ! Les joueurs ont pu donc se lancer dans une compétition de Just dance sous une tente à l’extérieur, grâce au bon vouloir de ceux qui pédalaient sur des vélos afin d’alimenter les appareils électriques. En plus, tout était écolo !

 
 
 

Je trouve juste un peu dommage que le défilé de Cosplay n’est pas eu lieu sur la scène. Il y a beaucoup de moins de visibilité. La seule chose que nous avons vu, au final, ce sont les gens qui regardaient le spectacle. Tout comme le discours du maire d’ailleurs, qui a maintenant lieu un peu à l’écart, devant le couloir menant aux toilettes ! Les gens ne l’écoutent pas vraiment et ne font même pas semblants ! A part quatre ou cinq personnes devant lui, les autres étaient dispersés dans les différentes salles.

 
 

Le placement de certains stands dans la médiathèque est aussi dommage. Le public n’ose pas entrer, malgré la communication qui est faîte et du coup, c’est dur pour ceux qui sont placés là. Surtout que dans la grande salle, nous avions largement la place d’accueillir ces quatre stands.

Les animations ont toujours autant de succès. Calligraphie, origami, dessin, vous pouvez trouver votre bonheur !

 
 

Nous avons retrouvé l’équipe de Méluzine sur place, avec Terry qui nous a confié un Minuit à cacher sur notre stand. J’avais un peu pitié des pauvres chasseurs car Midori et Chidori l’avaient bien dissimulé ! Ils devaient aller fouiller dans les fanzines pour mettre à jour le félin steampunk, dont seul le chapeau dépassait. Pourtant, avec un peu de persévérance, ils l’ont tous trouvé ! Udoduf était également là, et c’est avec plaisir que nous retrouvé Apsarah.  

Puis nous avons rencontré Pralinus, avec qui Chidori a beaucoup discuté. Le docteur Pralinus a sa chaîne Youtube et plusieurs émissions, dont les Yaoi files ! (mais aussi le Vaginarium du docteur Pralinus et ToonGrrrlZÀ travers toute une panoplie de personnages plus loufoques les uns que les autres, le docteur Pralinus nous offre des vidéos critiques sur le yaoi, le super girly et la place de la femme dans la pop culture. Sur Tumblr, vous pouvez découvrir les aventures de Bishi et Shota, les deux bishonen qui assistent le professeur Yawa dans les Yaoi files. Elle était présente pour promouvoir le premier tome des aventures de ces derniers, que nous vous recommandons fortement ! C’est par ici => http://professeuryawa.tumblr.com/

Au final, Manga Creil et virtual game reste toujours un très bon rendez-vous pour nous et c’est toujours très satisfaites que nous repartons, avec un simple “à l’année prochaine”.

 

Les commentaires sont clos.