Je vous ai apporté des bonbons

Cet article est le premier d’une petite série dédiée aux bonbons japonais. En voilà une drôle d’idée, devez-vous penser. Il faut dire que les Japonais font de drôle de choses. Chidori nous offre souvent, à Midori et moi, des petites boîtes étranges qui, après ce qui ressemble fortement à une expérience scientifique, nous donnent… des bonbons !

Pour vous faire partager cela, nous avons pris des photos des expériences (beaucoup de photos).

Aujourd’hui, je vous propose quelque chose de simple mais étonnant : les bonbons toilettes japonaises ! Et oui, vous avez bien lu. Voici le beau petit paquet :

A l’intérieur, les pièces détachées de vos prochaines toilettes vous attendent. A vous de les monter.

20160302_153003   20160302_153122   20160302_153138   20160302_153156

Et surtout, de les décorer !

20160302_153430

Vous avez des petites toilettes. C’est mignon, mais il est où le bonbon là-dedans me demanderez-vous ! Ça arrive ! Patience.

Dans la boîte, vous avez deux sachets de poudre, deux saveurs différentes. Après en avoir ouvert un, versez le contenu dans la chasse d’eau. Secouez afin de rassembler la poudre au fond des toilettes.

20160302_153843 20160302_153859

 

 

 

 

 

 

 

 

Remplissez le capot d’eau, et versez dans la chasse d’eau.

20160302_154031

Et là, magie : au contact du liquide, la poudre se met à mousser ! Versez une deuxième fois le contenu du capot en eau. Avec la paille fournie, remuez, remuez, remuez…

20160302_154037   20160302_154052     20160302_154105

Il ne vous reste plus qu’à boire !

20160302_154506

Comme il restait un peu de poudre au fond, une fois la mousse bue, vous pouvez rajouter de l’eau plusieurs fois.

20160302_155029

Rien de vraiment original dans le goût. Un bonbon un peu piquant. Si cela vous a surpris, attendez de voir ce que l’on vous réserve pour la suite. Ce n’était qu’une mise en bouche !

Ladilae

Un Commentaire

  1. Mais c’est dégueu ! Je croyais que les Japonais étaient exquisementl propres et raffinés nais avoir cette idée x’est du niveau de la tasse pot de chambre que dans mon enfance je trouvais lourdingue et dégueu. Beurk !

Les commentaires sont clos.