Momijigari : le Japon en rouge et or

En mars, nous vous parlions du hanami, la contemplation des fleurs de cerisiers, en pleine floraison. Mais connaissiez-vous son équivalent automnale, le momijigari ?

Littéralement “la chasse à l’érable”, le momijigari est né en parallèle du hanami. Pratiquée depuis l’ère Heian, cette célébration est véritablement entrée dans les mœurs à l’ère Edo et est aussi important que le hanami.

A partir de mi-septembre, les températures commencent à chuter. La fabrication de chlorophylle est ralentie et les feuilles des arbres passent par toutes sortes de couleurs, du vert au rouge flamboyant. Ce changement de couleur est appelé kôyô. Cette période importe autant pour les bouddhistes car elle traduit le côté éphémère de la vie, que pour les shintoïstes qui y voient la manifestation de forces divines.

koyo

Le temple Tofukuji (www.japan-guide.com)

De nombreuses régions sont propices au momijigari, mais les temples de Kyoto attirent le plus de monde et sont envahis par la foule. Depuis 1947, la matsuri d’Arashiyama, qui a lieu le deuxième dimanche de novembre, est l’un des temps forts de cette célébration.

Comme pour le hanami, une météo dédiée au kôyô informe les Japonais de l’avancée du rougeoiement des feuilles, qui débute au nord, sur l’île de Hokkaïdo en septembre, avant de progressivement descendre vers le sud de l’archipel, pour se terminer à Kyushu en décembre.

koyo-meteo

carte proposée par weather news

Il est possible d’observer le kôyô en France aussi, certains érables japonais ayant été plantés dans nos parcs. Si vous voulez vous plonger plus intensément dans la nature japonaise, sans pouvoir aller au Japon, vous pouvez visiter les jardins japonais créés en France. A 3h30 de Paris en voiture, vous trouverez le plus grand jardin japonais d’Europe : le parc oriental de Maulévrier. Pas besoin d’aller si loin : en 1h, vous pouvez découvrir le jardin japonais du château de Courances, créé dans les années 20.

Deux endroits parmi d’autres pour vivre un moment de contemplation typiquement japonais,

20141031_112442

Kyoto au début du kôyô

 

Les commentaires sont clos.