Pokemon go, la chasse IRL

Depuis presque un an, on a déjà eu l’occasion de vous parler de notre passion pour le jeu Pokemon go. Si le froid de l’hiver a fait fuir une partie des joueurs, il n’a pas eu raison de notre combativité.

Chacune d’entre nous y joue un peu à sa façon. Ladilae s’arrête pour prendre l’arène de la gare presque tous les soirs. Chidori disparaît des journées entières, voire même des nuits entières, à la recherche d’un lockhlass. Et moi, il m’arrive souvent de faire un petit détour en rentrant du boulot le soir pour aller chasser des rondoudous au parc à côté ou bien prendre mon arène préférée. Il nous arrive également, les beaux jours arrivant, de partir toutes les trois faire une petite balade.

Tant qu’il s’agit de chasser, tout va bien. Par contre, au moment de nous mesurer aux autres dresseurs, se pose un problème de poids. Ladilae est dans la mauvaise équipe ! Elles est rouge ! Quant à Chidori est moi, nous somme bien évidemment dans l’équipe jaune. Il ne nous reste plus qu’à trouver une arène bleue et ensuite à négocier pour savoir qui aura la chance de la récupérer.

Pour résumer, on a pratiquement toujours notre téléphone à la main, ce n’est pas tout à fait une obsession, mais nous n’en sommes pas si loin.

Et par un petit matin de printemps, le samedi de Paris manga pour être très exacte. A la vue de tous ces pikachus IRL, dans leurs jolis pyjamas jaune (Ladilae la première), je me suis dit qu’il n’y avait jamais eu autant de pokemon à ma disposition depuis que j’ai commencé à jouer. Je me suis donc mise à les chasser, mitraillant autant que possible, sans même avoir à sortir le nez hors du stand du Potager enchanté. Alors, contrairement au jeu, dans les allées de Paris manga, on rencontre une très, très grosse majorité de Pikachu.

Alors que j’ai eu un mal fou à avoir mon premier dans Pokemon go, lors d’un événement, il y en avait treize à la douzaine juste devant notre stand. Moins fréquents, mais eux aussi tout de même, plus nombreux que sur mon portable, des Salamèche. Venaient ensuite quelques Noctali et Mentali. J’ai, comme le dit le pokedex, aperçu une Fouinette, mais le temps que je dégaine mon appareil photo, elle avait disparu. Un très joli cosplay fait main d’un Bulbizarre à également été repéré et un superbe chapeau Magicarpe a fait le pied de grue devant les stands de youtuber tout le samedi matin, rendant Chidori folle de jalousie. J’ai quand même été un peu déçue de ne voir aucun Ratata, Roucoul ou Piafabec. Certains autres pokemons auraient aussi pu faire des cosplay spectaculaire, je pense à l’Insekator, au Leviator ou encore un Magma.

Pour vous montrer le résultat de ma chasse du week-end, je vous ai fait un petit montage.

Il y a des costumes complet de pokemon, quelques dresseurs également, des sacs divers et variés, quelques casquettes et des t-shirt. Des photos complètement floues, d’autres où il faut chercher la bestiole un peu à la façon des livres “où est Charlie”.

En parlant de bestioles… Chidori vous concocte une collection complète pour Japan expo. Pas des pokemon, au Potager, on a toujours préféré faire des dessins originaux que des fanarts en série, mais de mignons petits animaux. Si vous êtes gentils, je vous en montrerais quelques échantillons un de ces jours. En attendant, Le Potager enchanté vous retrouvera comme tous les ans à Manga Creil le samedi 13 mai et pour la première fois, à Strasbourg pour la Japan addict Z le 25 et 26 mai.

Les commentaires sont clos.