Pour eux aussi, c’est les vacances !

Quand j’ai décidé de vous parler de la “semaine d’or” japonaise, j’ai tout de suite passé commande auprès de Chidori pour avoir une illustration à vous proposer avec un article un peu sérieux. C’était il y a à peu près deux semaines…

Samedi dernier, je lui ai demandé si elle se souvenait qu’elle devait fournir un dessin de touristes, et oui, elle s’en rappelait, mais n’avait pas trouvé la bonne inspiration. J’aurais pu m’inquiéter, mais forte des années d’expérience passée à attendre en stressant, je me doutais que j’aurais mes bishonen à temps. Ils sont arrivés dans ma boite mail, hier soir. Ils étaient accompagnés d’un mail un peu bougon qui m’expliquait une fois de plus qu’elle n’était pas contente d’elle. J’espère que vous n’avez pas oublié complètement Junichi et Akihito ! Ils sont de retour pour ce dessin et je l’espère très bientôt dans un nouveau numéro des Chroniques du Potager, ou pourquoi pas dans un extra.vacanciers nett

Le Japon a la réputation d’être un pays très pauvre en jours de congé. Ce n’est pas tout à fait vrai. Il s’avère que les Japonais ont une vingtaine de jours de vacances mais qu’ils les utilisent rarement.

Par contre, lors de la fameuse Golden Week, la majorité des Japonais profitent de cette semaine pour prendre des vacances en famille. Les écoles et les universités sont fermées, les entreprises tournent au ralenti et beaucoup de commerces sont clos. Il est d’ailleurs déconseillé aux touristes de voyager au Japon à cette période de l’année.

En 1948, le Japon a décrété neuf jours fériés. Ceux rassemblés fin avril et début mai ont été tellement bénéfiques à certaines entreprises, notamment de loisir et de divertissement qu’elle a été qualifiée de Golden Week.

La Golden Week est une série de quatre jours fériés au Japon concentrés sur sept jours.

Le 29 avril, le Showa no Hi, commémore le jour de la naissance de l’empereur Showa (Hirohito).

Le 3 mai, le kenpo kinen bi est la fête annuelle de la constitution du Japon.

Le 4 mai, Midori ni Hi est le jour de la nature. Il y a derrière ce jour “vert”, une histoire de déplacement du jour de commémoration de l’empereur que je n’ai pas bien comprise.

Le 5 mai, le Kodomo ni Hi est le jour des enfants. Si officiellement cette fête honore tous les enfants, elle est plus perçue comme la fête des garçons. C’est ce jour-là que l’on sort les carpes de papier que l’on accroche aux maisons ayant eu au moins un enfant.

En réalité, les mois de juin et août sont les seuls mois sans jour chômé. De plus, depuis 2000 a été instauré le “Happy Monday”, une nouvelle loi sur les jours fériés qui déclare que si le jour chômé tombe un dimanche, le lundi qui le suit est par conséquent férié.

Alors, vraiment malheureux les Japonais ?

Midori

2 Commentaires

  1. Le Midori ni Hi ? Le jour de Midori ? Eh bien j’espère bien que ce 4 mai tu feras… tout ce qui te plaît ! 😷

  2. Midori ni Hi, le jour vert, jour de la nature… Tout ceux qui me connaissent savent que mon pseudo est très bien choisi. La nature, c’est tout moi non ?

Les commentaires sont clos.