Un café et des fanzines

Samedi, Chidori et moi sommes parties à l’aventure. Une aventure pas très dangereuse me direz-vous… Nous avons pris quelques fanzines et avons cherché Le Petit Ney, un café littéraire du 18è où avait lieu la deuxième édition du forum du fanzine et des éditions modestes, organisé par l’UDoduF. Derrière ce drôle d’acronyme se cache l’utopie documentaire du fanzine, “une structure qui fait la promotion du média fanzine en organisant des événements autour de ce support (débats, conférences, ateliers, expo…), en étant présent sur des festivals.”

20160430_162606

Pendant que Midori travaillait, nous nous sommes donc données rendez-vous devant le café avec Chidori, une pile de fanzine sous le bras. Seulement, sans notre porte-parole, on s’est retrouvé à l’intérieur à se renvoyer la balle pour savoir qui allait parler avec qui. Au final, j’ai pris mon courage à deux mains et suis allée m’adresser aux personnes derrière le bar, qui sont gentiment allées nous chercher Apsara.

Et là, super efficacité. Alors qu’elle était en pleine animation, elle nous a expliqué comment ça fonctionnait. Dans le petit espace que représentait le café, il y avait plusieurs ateliers en cours, une scène et une table de ventes. On nous a invité à y déposer nos fanzines. Les ventes étaient gérées par l’association pour pouvoir nous permettre de profiter du forum. Super sympa.

20160430_164442

L’espace était petit mais plein et nous avons eu du mal à trouver une place assise. Comme nous sommes arrivées tard, nous avions raté les premiers ateliers mais avons pu assister au dernier. C’était une table ronde sur le “fanzine, vie (et mort ?) d’une critique alternative.” J’ai, pour ma part, appris pas mal de choses sur l’histoire du fanzine. C’était intéressant, mais assez éloigné ce que l’on fait au Potager. En effet, nous étions dans le fanzine critique, édité en opposition aux médias classiques et professionnels. Bien loin du petit fanzine de création, de loisirs, que l’on faisait. C’était également centré sur la bd occidentale, franco-belge. Aucune mention des publications amateurs au Japon.

13043271_574954416006108_6097221316748650920_n

Nous ne sommes pas restées pour la partie marché. Nous venions de loin et étions crevées. C’est que ce n’était pas la porte à côté.

Cela nous a permis de découvrir le Petit Ney, un café littéraire associatif au programme culturel très bien rempli et super intéressant. L’accueil y est excellent, les consommations de qualité (nous avons goûté une tarte poire-chocolat du tonnerre). Il y a un coin lecture qui permet de lire et de découvrir des fanzines. Nous y avons laissé un exemplaire des nôtres.

C’était donc un samedi intéressant. Si vous voulez découvrir UDoduF, ils seront à Manga Creil le 21 mai. Nous vous y attendrons également !

 

Ladilae

Les commentaires sont clos.