Vous connaissez l’anko ?

Avez-vous déjà goûté à la pâte de haricots rouges ?

Cet ingrédient est très souvent utilisé dans les mets sucrés au Japon, ainsi qu’en Chine et en Corée.

La pâte de haricots rouge ou encore anko est réalisé à partir d’azuki, ces petits haricots rouges. Les haricots sont bouillis et sucrés puis broyés. Cela donne une pâte sucrée un peu farineuse, je trouve que ça se rapproche un peu de la crême de marron. Vous pouvez l’acheter toute faite (comme moi) ou bien la faire vous-même, on trouve des recettes facilement sur internet.

 

L’anko est une composante essentielle de nombreux “desserts” japonais, les taiyaki, ces sortes de crêpes fourées en forme de poisson, les anpan petits pains fourés à l’anko ou encore les daifuku ces mochis fourés, les dorayaki et tant d’autres.

120px-Bean-jam-bun,anpan,katori-city,japan 120px-Daifuku_1 120px-Taiyaki

(images honteusement pompées sur Wikipédia)

C’est très typique, même si il faut reconnaitre que c’est un peu spécial. Personnellement, j’adore. Chidori trouve que ça “manque de chocolat”, mais bon, elle dit ça pour à peu près tout ce qui ne comporte pas de chocolat et Ladilae dit juste “j’aime pas”.

 

Chidori, dans ses emplettes infernales, a acheté un gros sachet de pâte de haricot. Bien entendu, elle me l’a donné en se disant que je saurais quoi en faire, c’est qu’il nous faut des munitions pour nos longues journées potagères de travail intensif.

J’ai commencé par m’inspirer de cette recette : http://www.paperblog.fr/5536738/roll-cake-au-the-vert-et-haricots-rouges/

Et si le résultat était très bon au goût, il était un peu moins joli que sur les photos accompagnant la recette. Mon gâteau était beaucoup moins vert et avouons-le, il se tenait aussi beaucoup moins bien. Ma chantilly était en bombe (je suis un peu faignante et je n’ai pas de syphon), elle a un peu fondu et le roulé n’était pas aussi bien fait. Mais, Ladilae ne s’est pas plainte qu’elle n’aimait pas.

 

La deuxième utilisation de la pâte de haricot fut pour les dorayaki.

J’ai fouillé sur le net pour trouver une recette. C’est assez simple à faire. Il faut juste trouver la bonne poele et la bonne température pour cuire les petites crèpes. J’ai alongé la pâte que j’ai trouvé trop épaisse et qui du coup avait du mal à cuire. J’ai avalé toute seules les premières fournées qui étaient moyennement réussies, brulées à l’extérieur et crues à l’intérieur…

Bref, une fois le tout bien ajusté ça a donné des crèpes presque rondes que j’ai fourré avec de l’anko et miam miam. Cette fois, j’ai pris quelques photos.

20160313_13371320160313_13395520160313_134303

Les commentaires sont clos.